fbpx

Accueil » Blog » Refonte de site web : 16 tips pour préserver vos performances SEO

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

Refonte de site web : 16 tips pour préserver vos performances SEO

20 Avr 2022

Après avoir lu notre dernier article, vous avez décidé d’optimiser l’arborescence de votre site internet ? Ce n’est pas nous qui allons vous en dissuader, car c’est souvent un bon moyen de gagner du trafic naturel et de proposer une meilleure expérience utilisateur. Mais une refonte de site web, quelles qu’en soient les raisons, n’est jamais sans risques pour votre SEO. Et pour cause, quand on entreprend une telle démarche, on sait ce qu’on quitte, mais on ne sait pas toujours par quoi on va le remplacer.

Plus le site d’origine est performant en matière de référencement naturel, plus il y a à perdre lors du passage au nouveau site. Aussi, pour ne rien laisser au hasard, mieux vaut se lancer avec un bon plan de bataille. Positions dans la SERP, backlinks, maillage interne, redirections, sitemap, optimisations sémantiques, profondeur des pages, métadonnées, temps de chargement, design responsive… La liste des éléments à prendre en compte n’en finit pas.

Alors, que ce soit avant, pendant ou après le processus de refonte de votre site, voici nos 16 tips SEO pour vous aider à faire de cette opération un succès durable.

 

 

refonte site web conseils SEO

 

Avant la refonte du site : quels éléments analyser dans un audit SEO ?

 

Identifiez vos contenus les plus performants et ceux qui ont du potentiel

 

Avant de plonger vos mains dans le cambouis pour votre refonte de site, il est indispensable de faire un état des lieux de vos performances SEO actuelles. Le but est de savoir d’où vous partez, pour déterminer ce qui doit être préservé et ce qui peut être amélioré, à commencer par vos contenus.

Certaines de vos pages obtiennent de bonnes positions sur Google et vous apportent du trafic naturel ? Vous devez faire attention à ne pas perdre cela lors de la mise en ligne de votre nouveau site. Au contraire, certaines de vos pages n’apportent rien à votre référencement naturel ? Vous devez vous demander si elles peuvent être optimisées ou s’il n’y a en fait pas d’intérêt à les conserver.

 

Faites le point sur vos opportunités de mots clés

 

Quitte à repenser votre site internet, aidez-vous au préalable d’outils SEO (Google Analytics, Google Search Console, Semrush, etc.) pour évaluer la pertinence de votre stratégie de mots clés. Votre data interne et les données d’estimation des volumes de recherche feront sûrement surgir des requêtes que vous n’avez pas travaillées et qui représentent pourtant un intérêt pour votre business. C’est le moment ou jamais de leur faire une place dans votre nouvelle organisation de création de contenus.

 

Examinez la profondeur de vos pages dans l’arborescence

 

Parmi les ennemis des experts SEO, les pages orphelines figurent en tête de liste. N’étant pas reliées à d’autres pages du site par le biais du maillage interne, elles n’existent pas aux yeux de Google ou, du moins, c’est tout comme. Mais les pages situées à plus de trois ou quatre clics de l’accueil du site n’existent guère plus…

Or, il arrive souvent que des contenus importants pour le référencement naturel se retrouvent sur des pages orphelines ou trop profondes dans l’arborescence. Autant dire qu’ils n’ont alors aucune chance de générer du trafic. Avant la refonte de votre site, votre audit SEO doit donc vous permettre d’identifier ces recoins oubliés de votre arborescence pour leur faire une place dans votre nouvelle structure.

 

Étudiez vos données d’UX

 

Aujourd’hui, il est impensable d’aborder le référencement naturel indépendamment de l’expérience utilisateur. On parle d’ailleurs de plus en plus du SXO (association de « SEO » et de « UX ») et, de ce point de vue, la première chose à faire est d’observer le comportement des visiteurs de votre site.

En analysant les sessions de navigation, vous pourrez identifier les pages de votre site qui répondent aux attentes de votre cible et celles qui, au contraire, les poussent à se détourner de vous. L’idée ? Déceler les éventuels freins techniques ou thématiques de votre site pour les corriger dans sa nouvelle version.

 

Analysez votre profil de backlinks

 

Refaire un site ne signifie pas qu’il faille laisser de côté le SEO « off-site », c’est-à-dire le réseau de sites référents qui constituent le netlinking du site concerné. Avant la refonte, il est donc conseillé de produire une analyse de votre profil de backlinks, afin d’intégrer correctement ceux qui apportent de la valeur à votre référencement et de laisser de côté ceux qui pourraient avoir un impact négatif.

L’équipe de notre agence de référencement SEO a d’ailleurs développé un process sur-mesure pour cela, que nous mettons gratuitement à votre disposition sur simple demande via notre formulaire de contact :

 

DEMANDER UNE ANALYSE DE BACKLINKS

 

C’est un aspect souvent négligé, qui permet pourtant de mettre rapidement de l’ordre dans une stratégie de netlinking.

 

Partez à la chasse aux problèmes techniques

 

Erreurs 404, temps de chargement trop long sur certaines pages, bugs sur le code CSS, blocages Javascript, design non responsive… Les causes potentielles d’erreurs techniques sur un site web ne manquent pas et elles dégradent son SEO. La refonte de votre site est donc une bonne occasion pour traquer ces dysfonctionnements et ajouter leur résolution à votre longue checklist de choses à faire.

 

Pendant la refonte du site : quelles optimisations apporter pour booster son référencement naturel ?

 

Travaillez sur un serveur dédié

 

La plupart des entreprises y pensent, mais on préfère quand même le rappeler : il est indispensable de réaliser le nouveau site sur un serveur test avant de le basculer sur votre serveur principal. On ne sait jamais, en se lançant, combien de temps prendra le processus de refonte du site, ni si des problèmes inattendus surviendront. Pour ne pas risquer de rester avec un site d’entreprise hors ligne pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, il vaut donc mieux travailler dans l’ombre jusqu’au jour de la mise en ligne publique.

 

Améliorez la structure de vos textes

 

La structure de vos textes est un des axes d’optimisation qui peut avoir le plus d’impact sur votre référencement SEO. Alors, pourquoi ne pas profiter de la refonte de votre site pour donner un petit coup de neuf à vos chapeaux d’articles et à vos titres Hn ? Cela enverra un signal positif à Google au moment d’indexer la nouvelle version de votre site et, en plus de vous faire gagner des positions dans les résultats de recherche, cela pourrait vous aider à accéder aux positions 0 de la SERP.

 

Diversifiez le champ sémantique de vos contenus qui ont du potentiel

 

Votre audit SEO antérieur à la refonte du site a mis en évidence des contenus dont tout le potentiel n’était pas exploité ou des mots clés intéressants laissés de côté ? La phase de refonte vous donne alors une bonne occasion de remédier à cela et d’élargir votre spectre sémantique. Ici, l’objectif est double :

  1. Densifier vos contenus à fort potentiel en y intégrant plus de variantes sémantiques.
  2. Ajouter dès maintenant des contenus destinés à traiter des requêtes d’utilisateurs qui ne sont pas traitées dans la version actuelle du site.

 

Vérifiez vos balises HTML

 

En SEO, les balises HTML sont un petit détail qui peut rapporter gros. Alors, avant de mettre en ligne votre nouveau site, prenez le temps de vérifier en particulier les balises <title> et les balises <img> de vos pages importantes. Quelques optimisations simples sur ces deux éléments peuvent rapidement faire remonter vos contenus dans les résultats de recherche, en attendant d’approfondir la question.

 

Allégez vos pages

 

Depuis la mise à jour Google Page Experience de mai 2021 et son volet « Core Web Vitals », l’UX est au cœur des débats liés à l’algorithme du célèbre moteur de recherche. En gros, les facteurs servant à évaluer la qualité de l’expérience des visiteurs sur un site pèsent désormais officiellement sur le classement de ce site dans les résultats de recherche. Et, parmi ces facteurs, le temps de chargement des pages occupe une place importante.

Donc, si vous entreprenez de revoir le design de votre site, profitez-en pour réduire au maximum le poids de vos pages afin d’améliorer leur temps de chargement, notamment sur mobile. Cela aura un impact positif sur la navigation de vos utilisateurs et les Google Bots valoriseront ce changement au moment de crawler votre site.

 

Gardez vos backlinks à jour

 

L’analyse préalable de votre profil de backlinks a normalement mis en évidence parmi vos sites référents ceux qui bonifient réellement votre référencement naturel. Ceux-ci doivent donc être traités avec beaucoup de vigilance lors de la refonte de votre site. Autant que possible, essayez de conserver les URLs de votre ancien site qui bénéficient de bons backlinks. Et, lorsque ce n’est pas possible, contactez les sites référents concernés dans le but de leur faire mettre à jour leur lien avec la nouvelle URL.

 

Installez les redirections nécessaires

 

Même avec la meilleure volonté du monde, il arrive parfois qu’un nouveau site implique de supprimer certaines URLs de l’ancien site. Ce n’est jamais anodin en SEO, mais, pas de panique, il suffit de mettre en place des redirections 301 dans votre fichier htaccess pour éviter que vos visiteurs atterrissent sur des pages d’erreur 404.

La vraie difficulté, c’est de traiter ces redirections de manière systématique pour n’en oublier aucune. Heureusement, des outils existent pour cela et nos consultants SEO peuvent vous accompagner dans cette tâche.

 

CONTACTER NOTRE ÉQUIPE

 

Après la refonte du site : quelles actions intégrer à la stratégie SEO ?

 

Envoyer le nouveau sitemap dans la Search Console

 

Votre nouveau site est maintenant en ligne ? Bravo, vous êtes allé au bout de votre idée et c’est déjà une belle réussite. Reste maintenant à prévenir Google que vous avez tout revu en profondeur, notamment votre arborescence de pages. Et, pour cela, il vous faut lui adresser un nouveau fichier « sitemap » en le téléchargeant dans votre Search Console. En procédant ainsi, vous pourrez à la fois accélérer et améliorer l’indexation de votre nouveau site.

 

Surveillez régulièrement vos positions SEO et votre trafic naturel

 

Dès les premiers jours d’existence de votre nouveau site, il vous faut prendre l’habitude de surveiller régulièrement l’impact de sa mise en ligne sur votre référencement naturel auprès de Google. Cela implique notamment de vous servir de Google Search Console et de Google Analytics pour vérifier que l’ensemble de vos pages s’indexent correctement et que le trafic organique issu de vos positions dans les SERPs ne diminue pas. Après quelques semaines, si vous avez bien fait les choses, il devrait même augmenter…

 

Boostez votre netlinking

 

La refonte d’un site est toujours un événement majeur dans une stratégie SEO. Aussi, il peut être bienvenu de faire coïncider la mise en ligne du nouveau site avec l’obtention de quelques nouveaux backlinks de qualité. Cela enverra un signal positif à Google et donnera un peu plus de puissance à ce nouveau site que vous venez de lancer dans la jungle du référencement naturel.

 

☝️ Ah ! Une dernière chose : si vous n’avez pas une armée d’experts SEO sous la main pour prendre en charge tous ces aspects essentiels de la refonte d’un site, la nôtre sera bien sûr ravie de vous aider !

 

Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

[UX] 10 bonnes pratiques pour améliorer votre taux de conversion

[UX] 10 bonnes pratiques pour améliorer votre taux de conversion

Les internautes sont des consommateurs intransigeants : 90% d’entre eux déclarent quitter un site web dont le design ne génère pas une bonne expérience d’utilisation (source : Finances Online). Et il y a fort à parier que vos prospects sont des internautes comme les...