fbpx

+33 (0)4 93 63 63 27

Accueil » Blog » Moteurs de recherche alternatifs : le SEO n'est-il que sur Google ?

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

Moteurs de recherche alternatifs : le SEO n’est-il que sur Google ?

9 Déc 2022

Recherche web

L’hégémonie de Google est indiscutable. Dans le monde occidental, c’est le moteur de recherche le plus utilisé détenant plus de 90 % des parts de marché. Loin derrière lui, son « concurrent » le plus sérieux n’est autre que Bing, le moteur de recherche made in Microsoft détenant près de 3 % des parts de marché. Viennent ensuite Yahoo, Baidoo (moteur russe) et Yandex (moteurs chinois) et les autres qui se partagent les miettes… Ainsi, lorsqu’on parle de SEO, on a tendance à faire l’amalgame avec Google. Il est vrai que les dogmes du référencement naturels sont édictés pour répondre avant tout aux exigences de ce dernier. Mais existe-t-il d’autres moteurs de recherches alternatifs sur lesquels les règles du SEO s’appliquent également ? Y a-t-il des moteurs proposant un autre type de recherche et de référencement sur lesquels il serait judicieux de se positionner ? Pour le dire autrement, peut-on profiter des atouts du SEO sans passer par Google ?

La réponse à toutes ces questions est bien évidemment « OUI ». Nous allons donc faire un tour d’horizon des moteurs de recherches alternatifs à Google et des différents types de référencement naturel. En espérant que cela puisse être bénéfique à votre popularité sur le web !

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est bon de revenir sur la définition même d’un moteur de recherche internet. En effet, le terme « moteur de recherche » n’est pas forcément associé aux résultats de recherche sur le web. Par exemple, sur votre système d’exploitation, que ce soit Windows ou macOS, vous avez la possibilité de saisir vos recherches dans le menu de ce dernier. Un moteur de recherche associé à ce système va donc se mettre en marche et vous renvoyer une liste de résultats pertinents en fonction de la requête saisie.

Sur le World Wide Web (le fameux www.) les moteurs de recherches fonctionnent sur le même principe. Leur but est d’afficher les résultats de recherches les plus pertinents pour les internautes en fonction de critères de classement.

Le référencement sur les moteurs de recherche

Logo SEO 3D

Prenons le cas le plus parlant, celui de Google. Ce dernier temps, l’algorithme de référencement et de classement des résultats de recherche a beaucoup été modifié dans le but de favoriser les pages riches en contenu unique, varié et pertinent. Le tout afin que les premiers résultats de recherche soient les plus à même de répondre aux saisies des internautes. Il s’est beaucoup orienté vers l’expérience utilisateur, en délaissant certains critères de référencement naturels pour lutter contre les dérives (achat de liens externes en masse, bourrage de mot-clé, texte masqué dans le script des pages HTML, etc.).

Chaque moteur de recherche a son propre algorithme de référencement. Ainsi, les critères du SEO – le référencement naturel – varient selon la stratégie de chaque moteur. Mais soyons honnêtes, si Google est le moteur le plus apprécié, c’est aussi parce qu’il est considéré par beaucoup comme étant le plus performant. Ses concurrents (comme Bing pour ne citer que lui) s’efforcent donc de suivre la même voie en gardant certaines spécificités pour tenter de se démarquer.

Ainsi, être bien référencé sur Google est souvent synonyme d’un bon référencement sur la majorité des moteurs de recherches.

Les moteurs de recherche alternatifs

 

Alt txt = Moteur de recherche internet

Bien que le moteur de recherche Google soit le plus populaire (et le plus utilisé), il faut savoir qu’il n’est pas seul. Il existe d’autres moyens vous permettant d’accéder à des pages de résultats selon vos requêtes. Voici donc un tour d’horizon des moteurs de recherche alternatifs les plus populaires.

Bing

Moteur de recherche Bing

Bing est le moteur de recherche de Windows depuis 2009. Fier successeur de MSN Search, Windows Live Search et de Live Search, il est le concurrent le plus sérieux de Google. Bing possède un algorithme de référencement naturel très complexe, prenant en compte plus de 1000 signaux. Il est notamment très en avance sur l’indexation des vidéos et des images. Tout comme Google, il offre également plusieurs options de recherche (sites, images, vidéos, cartes, actualités, shopping, etc.).

En revanche, il est communément admis que Bing est moins doué que Google pour comprendre le contexte autour d’une requête. Il n’est donc pas aussi bon que ce dernier dans la pertinence de ses résultats. Bing est davantage utilisé par un public âgé que par des internautes nés après l’an 2000. Il peut donc être judicieux de chercher à vous référencer dessus si vous visez ce public. En outre, il propose des coûts publicitaires plus faibles que son concurrent aux 4 couleurs.

Yahoo

Moteur de recherche Yahoo!

Parmi les moteurs de recherche présents depuis les débuts d’internet, Yahoo! fait un peu figure d’exception ; il est encore beaucoup utilisé à l’heure actuelle. En effet, ce dernier existe sur la toile depuis 2005 et demeure le troisième moteur de recherche le plus utilisé au monde. C’est d’ailleurs le search engine utilisé par défaut par le navigateur Firefox.

En tant que bon outsider, Yahoo! est évidemment plus qu’un simple moteur de recherche et dispose de son propre écosystème (avec Yahoo Mail, Yahoo Finance, Yahoo Answers). Il propose également la recherche par site, image, vidéo ou encore actualité.

DuckDuck Go

moteur de recherche DuckDuckGo

Beaucoup critiquent les conditions parfois floues concernant le respect de la vie privée sur Google. La protection des données, l’historique des recherches et le suivi des requêtes (officiellement afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs) font aujourd’hui polémique.

C’est donc pour répondre à ce besoin croissant de retrouver une certaine « intimité numérique » que DuckDuckGo a été développé. Ce moteur intègre directement la navigation privée et dispose même d’une extension pour l’activer sur le navigateur Google Chrome. Il ne collecte ni l’adresse IP ni les données personnelles des utilisateurs pour préserver leur confidentialité. En d’autres termes, il prône la recherche anonyme.

Il faut également savoir que DuckDuckGo est ce que l’on appelle un « métamoteur de recherche ». C’est-à-dire qu’il sollicite simultanément plusieurs moteurs de recherches (dont Bing, Yelp, Yahoo! ou encore Wikipédia) et fait les synthèses des réponses obtenues pour ses résultats de recherches. Au total, ce sont plus de 400 sites de références qui sont utilisés. La sobriété de l’interface du moteur a aussi contribué à son succès (mais cela reste à l’appréciation de chacun).

Ecosia

Moteur de recherche Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche qui s’inscrit dans une démarche éco-responsable. En effet, l’impact écologique des moteurs de recherche – notamment en ce qui concerne le stockage des données et la consommation énergétique des serveurs – reste encore peu connu du grand public. Malgré tout, de nombreux utilisateurs commencent à se soucier de leur sobriété numérique, et cela passe par l’utilisation de moteurs conscients des problématiques environnementales tels qu’Ecosia.

Ainsi, ce moteur de recherche écologique allemand œuvre pour la réduction des émissions de CO2 propres aux recherches sur le Net et agit en faveur de la reforestation. Ces actions caritatives croissent à mesure que les utilisateurs sont nombreux… et ils le sont ! Ecosia séduit par son message axé sur le développement durable, mais également par ses performances. Basé sur les résultats de Yahoo! et de Bing, il est en mesure de répondre pertinemment aux requêtes des internautes. En cela, Ecosia se place également dans la catégorie des métamoteurs de recherche.

Qwant

Moteur de recherche Qwant

Les plus chauvins d’entre vous seront ravis de savoir qu’il existe un moteur de recherche alternatif made in France, et ce dernier n’est autre que Qwant. Soucieux de la confidentialité des internautes, ce moteur prend le parti de respecter la vie privée de ses utilisateurs tout en évitant au maximum la censure des résultats (deux points imputables au géant Google). Toujours dans une démarche de protection des internautes, la version Qwant Junior, destinée aux 6-13 ans, bloque l’accès aux contenus violents, pornographiques et publicitaires. Il offre donc une alternative simple à la mise en place du contrôle parental.

Annoncé comme étant le « Google français » par le président de la République Emmanuel Macron, on ne peut tout de même pas affirmer que ce moteur rivalise avec le leader mondial de la recherche sur le Net. Qwant a même connu des débuts difficiles lors de sa sortie en 2013, notamment en raison de la similarité de ses réponses avec celles de Bing ou Wikipédia. Cela dit, le soutien apporté par l’état et par les partisans du projet lui ont permis de faire d’énorme progrès sur ce point. En septembre 2019, le nombre de visiteurs uniques par mois était estimé à 5 millions. Une belle réussite au vu du retard français en matière d’outils de recherche internet.

Autres moteurs de recherche

moteurs recherche alternatifs

La liste des alternatives à Google est encore longue, et il serait utopique de vouloir toutes les présenter au sein de cet article. Cependant, si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez diversifier votre présence sur le web, vous pouvez vous intéresser aux moteurs listés ci-dessous :

  • Yandex
  • Baidoo
  • Quora
  • Yippy
  • Lilo
  • StartPage
  • Ask
  • Peekier

Ces moteurs vous permettront également d’avoir une approche différente de la SERP, parfois avec une prévisualisation des résultats, ce qui peut être intéressant pour croiser les sources de vos recherches. Jongler entre plusieurs moteurs vous évite de tomber dans le piège du duplicate content en allant chercher des informations oubliées ou non reformulées sur les pages de Google. Cette pluralité vous permet également de choisir un moteur prônant des valeurs similaires et/ou plus proches de vos attentes.

Part de marché des moteurs de recherche

Vous l’aurez compris, les moteurs de recherches alternatifs à Google existent bel et bien. Pourtant, ce dernier a su s’imposer comme le leader incontesté, cumulant 92 % des parts de marché mondial en 2020. Le graphique ci-dessous vous donnera une meilleure représentation de cette supériorité écrasante pour l’année 2021.

parts de marché des moteurs de recherche

Source : https://www.oberlo.fr/blog/part-marche-moteurs-recherche

On remarque ensuite la présence de Bing, l’éternel numéro 2, avec près de 3 % des parts de marché puis celle de Yahoo! avec presque 1,5 % des parts. S’ensuivent les moteurs russe et chinois respectivement : Baidu (1,2 % des parts de marché) et Yandex (1 % des parts de marché). Les autres moteurs cités plus hauts se partagent alors les 2,2% de parts de marché restantes.

Au vu de ces statistiques, il serait logique de penser qu’adopter une stratégie de référencement naturel ne serait judicieux qu’en vue d’un positionnement sur Google. Or la réalité nous montre que le SEO est une stratégie efficace sur tous les fronts.

Le SEO ne s’applique-t-il qu’au moteur de recherche Google ?

alternative au moteur de recherche Google

Source : https://www.codeur.com/blog/alternatives-google/

Mettons tout de suite un terme aux idées reçues, quel que soit le moteur de recherche que vous utilisez, le référencement naturel sera appliqué. En effet, SEO signifie Search Engine Optimisation soit « Optimisation pour les moteurs de recherche » et non « Optimisation pour Google ». Ainsi, que ce soit sur Bing, Yahoo! et consorts, c’est bien le référencement naturel qui déterminera la primauté d’un résultat sur un autre (hors annonces publicitaires). Toutefois, les critères pris en compte pour le classement, ainsi que leur importance, pourront varier d’un moteur à l’autre. Aucun moteur ne fonctionne suivant le même algorithme, bien que tous tentent plus ou moins d’égaler l’efficacité de Google.

Le SEO : une stratégie efficace sur toutes les plateformes

Notez que le SEO n’est pas propre aux moteurs de recherche internet, mais aussi aux moteurs de recherche de certains sites. Par exemple, Amazon dispose de son propre algorithme pour proposer les produits les plus à même de correspondre aux besoins des utilisateurs en fonction de leurs requêtes. Cela fonctionne sur d’autres plateformes proposant du contenu multimédia comme Viméo, Spotify ou encore Unsplash. Le SEO fonctionne aussi pour différents outils de l’écosystème Google comme le Play Store, Google Podcast, Google MyBusiness, sans parler du SEO sur YouTube. Vous le retrouverez même sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram, TikTok, LinkedIn, etc.

illustration du SEO

En somme, dès qu’un utilisateur a une possibilité de recherche, vous pouvez vous attendre à ce qu’un algorithme trie les résultats pour proposer les plus pertinents. Ainsi, vous aurez des possibilités plus ou moins limitées pour optimiser votre contenu sur les requêtes pertinentes. Sur certaines plateformes (par exemple Vinted) ce seront les annonces payantes qui profiteront d’un réel gain de visibilité. Mais cela dépend du support et de la manière dont il se finance.

Donc « NON » le SEO n’est pas que lié à Google, mais bien à l’ensemble des moteurs de recherche au sens large. Prendre en compte ce critère de classement sera le meilleur moyen de capter du trafic en provenance de toutes les plateformes sur lesquelles vous êtes présents. Comme on dit, il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier. Miser uniquement sur le trafic organique en provenance de Google pour générer davantage de prospects parait très risqué. Voilà pourquoi nous vous conseillons également de vous intéresser au SEA, le référencement payant.

Faut-il se référencer sur un moteur de recherche alternatif ?

homme au regard pensif  

Vous l’aurez compris, se référencer sur des moteurs alternatifs est intéressant. Si vous êtes déjà bien référencé sur Google, cela peut même devenir une nécessité. Cela dit, vous pouvez également prendre le problème dans le sens inverse. Étant donné que la concurrence sur Google est forte, pourquoi ne pas capitaliser sur des moteurs plus nichés afin de prendre plus facilement les meilleures positions ? Toutefois, cette stratégie devra prendre en compte le profil type des utilisateurs du moteur visés. Si ces utilisateurs cochent toutes les cases de votre avatar client, votre taux de conversion n’en sera que plus intéressant. Ce trafic qualifié compensera le nombre de visiteurs moins importants comparativement à ce que vous pourriez espérer sur Google.

Enfin, il nous faut parler d’un dernier point qui concerne les recherches sans clic. Surtout connu sous le nom de « recherche zéro clic », il s’agit d’un parti pris des moteurs visant à offrir la réponse aux requêtes des internautes sans que ces derniers n’aient besoin de cliquer sur un lien de la SERP. Ce sont les fameux résultats en position zéro que nous pouvons observer sur certaines recherches Google. Mais cela concerne tous les résultats présentés dans les Rich Snippets ; les extraits enrichis issus des données structurées du code HTML des pages web.

exemple de Rich Snippets

Si ces résultats directement affichés sont très appréciés par les internautes, ils le sont un peu moins par les webmasters. En effet, qui dit « zéro clic » dit « baisse de trafic » et donc « baisse des taux de conversions ». Ainsi, se référencer sur des moteurs n’exploitant pas encore la recherche zéro clic permet de compenser la baisse de visiteurs que peuvent engendrer ces recherches sans clic.

 

Après lecture de cet article, vous aurez compris que Google n’est pas seul. Bien qu’il soit loin devant ses concurrents, chercher à gagner en visibilité sur d’autres moteurs de recherche est sans doute plus intéressant que l’on ne pourrait l’imaginer. Lorsque cela est bien fait, le référencement sur les moteurs de recherches alternatifs à Google peut apporter un trafic plus important et plus qualifié. C’est une composante non négligeable pour quiconque souhaite optimiser sa visibilité sur le web. Vous devrez également retenir que le SEO est un principe que l’on associe, à tort, à Google. Mais dans les faits, le référencement naturel est utilisé par tous les moteurs de recherches afin de proposer les résultats les plus pertinents qui soient aux utilisateurs. Maintenant que vous connaissez les alternatives qui s’offrent à vous, il ne vous reste plus qu’à les tester pour juger de leur pertinence.

Chez AdPremier, nous proposons des solutions d’accompagnement pour le référencement payant, mais aussi pour le référencement naturel des sites de nos clients. Prenez contact avec nos experts et ensemble, nous déterminerons les stratégies les plus efficaces pour votre croissance !

Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

Témoignage client : Place de la Formation x AdPremier

  Retranscription de la vidéo : Chez Place de la Formation, nous sommes fiers de proposer une solution de digitalisation de la gestion de la formation.   Mais pour être visible sur internet, il faut avoir un bon référencement naturel. C'est pourquoi, il y a...

Benchmark SEO : Découvrez les Top KPI pour le Référencement Naturel

Benchmark SEO : Découvrez les Top KPI pour le Référencement Naturel

Le référencement naturel (SEO) est un élément clé pour améliorer la visibilité de votre site web sur les moteurs de recherche. Cependant, pour savoir si votre stratégie SEO est efficace, il est important de mesurer ses résultats. C'est là que le benchmark SEO entre en...

SEO : 10 étapes pour se positionner sur Google

Vous cherchez à améliorer votre positionnement sur Google ? Vous voulez connaître toutes les astuces pour y arriver ? Notre article est spécialement conçu pour vous. Être en première position sur Google, c’est l’objectif de tous les sites. Pour cela, les référenceurs...