Accueil » Blog » E-réputation : avez-vous pensé à ces 9 leviers pour améliorer votre image auprès de votre audience ?

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

E-réputation : avez-vous pensé à ces 9 leviers pour améliorer votre image auprès de votre audience ?

87% des dirigeants d’entreprises pensent que le risque lié à l’e-réputation est plus important que tout autre risque stratégique (source : entrepreneur.com). Certes, la majorité n’a pas toujours raison, mais, lorsque 9 personnes sur 10 abondent dans le même sens, il y a tout de même comme un parfum d’évidence dans l’air…

Aujourd’hui, la présence en ligne est devenue l’élément central des performances de la plupart des entreprises. Elles ont donc presque toutes développé des stratégies d’identité numérique pour bâtir sur le web une image profitable. Mais identité numérique et e-réputation ne désignent pas exactement la même réalité et cette distinction traduit un véritable enjeu marketing.

Là où l’identité numérique renvoie à l’image d’une entreprise sur le web du point de vue de ce qu’elle a elle-même décidé de montrer, l’e-réputation renvoie à cette même image du point de vue ce que les internautes diffusent comme informations à propos de cette entreprise. Pour le dire rapidement, une e-réputation correspond à la manière dont internet s’approprie une identité numérique.

Or, quand on sait que 92% des gens font plus confiance à l’avis d’individus qu’aux informations diffusées par les marques, on mesure combien il est important pour les marques de soigner leur e-réputation.

Et on aurait tort de croire que les entreprises n’ont pas l’initiative de leur propre e-réputation. Même si le dernier mot en la matière revient aux internautes, il existe de nombreux leviers pour influencer positivement leur avis.

En voici 9 dont vous gagnerez forcément à faire bon usage.

 

 

 

1. Maîtrisez votre présence sur la première page de Google

 

74% des consommateurs se renseignent sur Google avant d’acheter un produit ou un service : un chiffre qui justifie à lui seul le fait qu’une entreprise cherche à avoir la maîtrise de ce que Google affiche à son propos.

Et, comme plus de trois quarts des internautes ne vont pas au-delà de la première page des résultats de recherche, la SERP n°1 de Google est sûrement l’endroit le plus important pour l’e-réputation d’une entreprise ou d’une marque.

Aussi, on ne serait trop vous recommander d’utiliser tous les canaux qui sont à votre disposition pour occuper le plus de place possible dans la SERP de votre propre nom. Résultats sponsorisés, résultats naturels classiques, résultat naturel dits « position 0 », items Google Shopping, fiche Google My Business : les occasions d’augmenter votre visibilité sur la première page de Google ne manquent pas.

Si vous avez besoin d’un accompagnement SEO/SEA pour reprendre l’initiative sur ce que le leader des moteurs de recherche affiche sur vous, n’hésitez pas à demander un audit gratuit à nos experts.

 

2. Mobilisez les services d’avis clients à bon escient

 

Là encore, un chiffre clair vaut mieux que tous les arguments théoriques : 64 % des consommateurs consultent les avis et notes des autres internautes avant d’acheter.

Autant vous dire que, si ces avis à votre propos n’existent pas ou vous sont défavorables, cela diminue votre probabilité de convertir vos prospects. Vous aurez beau développer le meilleur argumentaire de vente possible, sans preuve sociale, vous briderez nécessairement les résultats de votre travail d’acquisition.

Si vous ne le faites pas déjà, vous avez donc tout à gagner à vous tourner vers un outil de collecte d’avis de consommateurs. Les trois plus connus sont sûrement Trustpilot, Avis vérifiés et Trusted Shops, mais il en existe beaucoup d’autres.

L’essentiel est de donner la possibilité à vos clients d’exprimer leur satisfaction, voire de trouver un moyen de les y inciter tant c’est un enjeu important pour votre business.

 

3. Utilisez votre droit de réponse sur Google My Business

 

Les bons outils de collecte d’avis affichent un système de notation sur les résultats de recherches associés à votre nom sur Google. Mais Google a aussi sa propre fonctionnalité de récolte d’avis. Elle est intégrée aux fiches Google My Business des entreprises et la majorité de ses utilisateurs la consulte…

Et, l’avantage avec les avis Google My Business, c’est que vous avez la possibilité d’y répondre et d’afficher publiquement cette réponse.

En l’envisageant comme une vitrine de votre relation client, vous disposez ainsi d’un puissant levier pour travailler votre e-réputation et ne pas en laisser le champ entièrement libre à vos clients. Qu’il s’agisse d’avis positifs ou négatifs, toutes les occasions sont bonnes à prendre pour montrer que vous êtes à l’écoute et pour exprimer votre volonté de bien faire les choses.

 

4. Modérez les commentaires sur les réseaux sociaux

 

Vous le savez, puisque vous êtes un lecteur assidu de notre blog, renoncer à modérer les commentaires sur vos réseaux sociaux est une mauvaise idée… Les commentaires négatifs acquièrent vite un poids disproportionné et peuvent ruiner les efforts que vous effectuez pour diffuser des publications organiques ou sponsorisées profitables à votre entreprise.

Parce qu’aujourd’hui votre e-réputation se joue en grande partie sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à notre article sur la modération des commentaires de campagnes Social Ads. Nous y avons synthétisé un certain nombre de bonnes pratiques pour transformer ce que vous prenez pour un enfer en une opportunité de vous rapprocher de votre cible marketing. Et ce qui vaut pour Facebook Ads vaut pour tous types de publications sur les réeaux sociaux.

 

5. Organisez une veille systématique

 

Si vous avez une audience relativement importante sur les réseaux sociaux, vous savez que les mentions de votre entreprise peuvent arriver en nombre. Mais, même si ce n’est pas loin d’être le cas, tout ne se passe pas sur les réseaux sociaux et certaines mentions ailleurs sur le web ne vous sont pas automatiquement notifiées…

Vérifier de manière systématique chacune de vos mentions est un aspect incontournable pour votre e-réputation et ils existe de nombreux outils dédiés à cette tâche. Certains sont des logiciels payants aux fonctionnalités très poussées, peut-être trop par rapport aux besoins de beaucoup d’entreprises. Mais d’autres sont gratuits et d’une grande utilité.

Si vous n’avez mis en place aucune veille sur le nom de votre entreprise ou de votre marque, vous pouvez ainsi commencer par vous tourner au moins vers :

  • Google Alerts, pour recevoir un mail chaque fois qu’une des alertes que vous aurez paramétrées sera activée.
  • Omgili, moteur de recherche gratuit, pour pousser plus loin l’exploration de votre e-réputation sur le web.

 

6. Mettez en place une stratégie de communication sur LinkedIn

 

Là encore, c’est un sujet qu’on connaît bien chez AdPremier et dont on a déjà parlé dans notre article sur la prospection LinkedIn. Communiquer sur le réseau social numéro un des professionnels est en train de devenir une nécessité dans beaucoup de secteurs, en particulier en B2B, mais pas que…

Savez-vous par exemple qu’au moment de faire leur choix, 53 % des acheteurs éliminent une entreprise parce qu’ils n’ont pas trouvé d’informations en ligne à propos de ses employés ?

De ce point de vue, LinkedIn n’est pas qu’un levier de prospection commerciale. C’est aussi une vraie vitrine de votre expertise et des valeurs qui animent vos collaborateurs. Vous avez donc tout intérêt à armer votre équipe d’une stratégie de communication sur la plateforme pour ne pas rester passif à l’égard de votre e-réputation.

 

7. Soignez votre image sur votre propre site

 

LinkedIn n’est pas le seul endroit où vos prospects cherchent à en apprendre plus sur votre entreprise. L’endroit le plus naturel pour cela est en fait votre propre site internet. Or, trop d’entreprises n’accordent pas suffisamment d’importance à cet enjeu.

Soigner votre page contact, vos mentions légales, votre politique de confidentialité, votre page « à propos » ou encore vos témoignages clients, c’est soigner votre identité numérique et donc votre e-réputation. Certes, ce n’est que le strict minimum, mais c’est une condition sine qua non qui est souvent prise à la légère.

 

8. Développez votre marketing d’influence

 

En une décennie de marketing digital, les influenceurs ont acquis une place centrale au point de donner aujourd’hui le la dans bien des domaines de l’économie en ligne. Cet article n’a pas vocation à aborder en profondeur ce sujet qui s’avère complexe, mais le fait est que le marketing d’influence peut vous offrir d’excellentes opportunités de vous montrer proactif dans la gestion de son e-réputation. Saisissez-les !

 

9. Intégrez un réseau informel de pairs

 

Il y a le marketing d’influence qui dit son nom et celui qui ne dit pas son nom…

Faire appel à des influenceurs qui sont rémunérés pour faire rayonner votre marque est bien sûr le moyen le plus évident d’insuffler de l’influence dans votre stratégie d’e-réputation. Mais il existe aussi des leviers d’influence plus organiqueset souvent plus performants à terme.

En l’occurrence, cela passe souvent par le fait d’intégrer un réseau informel de pairs reconnus, dans le but d’associer votre image à la leur.

En rédigeant par exemple des articles invités, en prenant la parole lors de webinars organisés dans votre domaine ou en réalisant des collaborations sur Youtube, vous pouvez donner un vrai coup de boost à votre identité numérique et envoyer des signaux positifs pour votre e-réputation.

 

Vous l’aurez donc compris, maîtriser votre e-réputation est un travail de longue haleine, qui nécessite d’être présent sur tous les fronts. Mais, à l’ère du numérique, c’est un enjeu vital pour votre entreprise. AdPremier peut vous décharger d’une bonne partie de ce travail et vous aider à professionnaliser votre approche.

Partager sur :
Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

Les 7 nouveautés principales de Google Analytics 4

Les 7 nouveautés principales de Google Analytics 4

Par rapport à sa version de lancement en 2005, l’outil de suivi des sessions d’utilisateurs Google et de leur comportement sur les sites internet a fait bien du chemin. Sa nouvelle version, Google Analytics 4, propose depuis quelques mois un tableau de bord...

Qu’est-ce que Amazon Ads ?

Qu’est-ce que Amazon Ads ?

Amazon, numéro un mondial du commerce en ligne, est un canal de vente incontournable pour de nombreux professionnels. La plateforme pose aussi des enjeux importants en termes de visibilité pour les vendeurs. Elle regroupait en 2019 plus de 445 millions de références....