Spécialiste Adwords : les 8+1 questions à lui poser avant de faire appel à ses services

Étant donné le poids croissant d’internet dans le parcours d’achat des clients de tous les secteurs d’activité, se faire épauler par un spécialiste adwords est clairement devenu un élément vital pour la quasi-totalité des entreprises. Ne pas optimiser ses canaux d’acquisition de prospects qualifiés sur internet relève en effet aujourd’hui d’un héroïsme admirable mais résolument déconnecté de la réalité. Or, force est de constater qu’en matière d’acquisition le canal adwords est incontournable. Le partenaire à qui vous le déléguerez doit donc être choisi avec discernement.

Soit dit en passant, s’il s’obstine à évoquer Google Adwords au-delà d’un paragraphe d’introduction uniquement destiné à optimiser son référencement naturel, c’est déjà de mauvais augure. Et pour cause, Google Adwords étant devenu Google Ads depuis le mois de juillet 2018, il se pourrait que cet expert autoproclamé ait en fait deux ans de retard dans son domaine !

Reste donc à faire le tri entre tous les spécialistes « Google Ads », freelances ou agences, qui offrent aux annonceurs de tous horizons leurs services de consultants sur la plus célèbre des plateformes publicitaires en ligne.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici 8 questions susceptibles de révéler le degré de sérieux de votre interlocuteur, et une question bonus, qui, pour le coup, relègue le sérieux au second plan…

 

spécialiste adwords

 

1. Êtes-vous certifié « Google Partner Premier » ?

 

Au fil des années, Google Ads a développé son propre réseau de partenaires certifiés, qui répondent à une liste d’exigences destinée à fournir des garanties sur ce statut d’expert adwords que chacun revendique. Ces partenaires ont ainsi le droit d’afficher un badge « Google Partner » sur leur site internet et leurs différents supports de communication.

Or, au sein de ce réseau de partenaires attitrés, Google a introduit un nouveau critère de distinction, en identifiant le top 3% des experts Google Ads, qui ont pour leur part obtenu le droit d’arborer un badge « Google Partner Premier ». Si vous ne savez pas à quoi il ressemble, n’hésitez pas à aller faire un tour sur notre page d’accueil…

Bien sûr, ce badge n’est pas un critère absolu. Certains experts de haut niveau n’en disposent pas pour une raison ou une autre et certains experts qui en disposent peuvent ne pas toujours se montrer à la hauteur. Mais, généralement, c’est quand même un élément révélateur des connaissances et de l’expérience du spécialiste Adwords concerné.

 

2. Quelles sont vos références en tant qu’expert Adwords (en général et dans mon domaine en particulier) ?

 

Afficher un statut d’expert est une chose, le mettre en pratique de manière régulière et durable en est une autre. Avant de vous engager avec un consultant Google Ads, mieux vaut donc l’interroger sur son expérience de la plateforme.

Depuis quand exerce-t-il sa spécialité ? A-t-il des références de poids dans son portefeuille client ? Gère-t-il déjà des comptes adwords sur votre marché ou sur des marchés proches ? Gère-t-il des comptes disposant d’un budget similaire au vôtre ? Voilà le genre de questions que vous pourriez lui poser pour vous assurer qu’il soit bien le partenaire dont vous avez besoin pour booster vos performances.

 

3. Que me promettez-vous ?

 

On arrive à la première question piège : celle des promesses.

En effet, un expert compétent et honnête ne vous promettra pas la Lune dans le seul but de vous faire signer, parce que son objectif est de nouer avec vous un partenariat de confiance sur le long terme. A contrario, un consultant Google Ads en mal de clients aura tendance à vouloir se démarquer grâce à des promesses illusoires.

Ce genre de promesses peuvent être le fait d’un prestataire vraiment malhonnête, qui prétend par exemple pouvoir obtenir un coût par clic plus bas parce qu’il a un partenariat avec Google, comme d’un prestataire trop confiant, qui annonce par exemple un nombre de ventes assuré.

En réalité, il vaut mieux vous attarder sur les performances qu’obtient réellement votre interlocuteur avec ses clients plutôt que de l’inciter à vous faire des promesses coûte que coûte. De même, il est préférable de l’interroger sur les moyens qu’il s’engage à mettre en œuvre plutôt que sur les résultats qu’il s’engage à obtenir.

 

4. Signerons-nous un contrat ?

 

Cette question est bien sûr liée à la précédente, car un vrai faux expert Google Ads ira rarement jusqu’à mettre par écrit ses promesses hasardeuses dans un contrat. Il se retrouverait en difficulté dans le cas où ses engagements ne seraient pas respectés…

Quoi qu’il en soit, contractualiser une relation commerciale que l’on souhaite transparente et durable est une manière de protéger les intérêts des deux partenaires. C’est donc un bon réflexe à adopter, qui permet de faire reposer l’aventure commune sur des fondations solides et d’éviter les mauvaises surprises en cours de route.

 

5. Pouvez-vous facturer vos services de spécialiste Adwords à la performance ?

 

La facturation dite « à la performance » est souvent un bon indicateur du niveau d’expertise de votre interlocuteur.

D’un côté, un expert SEA qui ne propose ce mode de facturation dans aucun cas manque sûrement de visibilité sur le potentiel de son intervention, parfois parce qu’il gère tout simplement peu de comptes.

D’un autre côté, un expert SEA qui annonce facturer tous ses clients ainsi manque sûrement d’expérience, car, en toute honnêteté, facturer à la performance n’est réellement envisageable qu’avec les clients disposant d’un certain budget et dont on a pu vérifier l’efficacité « hors acquisition » ou « post acquisition ».

L’idéal est donc de trouver un partenaire Google Ads qui facture à la performance, mais sous certaines conditions clairement définies.

 

6. Aurai-je un consultant adwords dédié, à qui je pourrai parler facilement ?

 

Vous avez peut-être déjà fait l’expérience du partenaire fantôme, qui vous promet monts et merveilles pour vous convaincre de signer avec lui et brille par son indisponibilité une fois que vous avez signé ? Il n’y a rien de plus frustrant, ni handicapant pour les performances…

Le domaine de la publicité en ligne n’échappe pas à la règle : comment avoir confiance en l’optimisation de vos canaux d’acquisition quand vous les avez sous-traités à un prestataire injoignable et dont vous faites quotidiennement l’expérience du manque de transparence ?

En la matière, il est indispensable pour vous de disposer d’un traffic manager attitré, qui saura répondre à vos questions en direct et faire évoluer vos campagnes au jour le jour.

 

7. Sur quels autres canaux d’acquisition pouvez-vous m’accompagner au-delà de Google Ads ?

 

Certes, Google Ads est le canal d’acquisition central pour la plupart des annonceurs, mais de plus en plus d’alternatives performantes émergent dans le domaine de la publicité en ligne. De ce point de vue, élargir sa stratégie d’acquisition de trafic qualifié est souvent un bon moyen de faire baisser son coût par acquisition global et donc de dégager un meilleur retour sur investissement.

Encore faut-il que votre partenaire soit en mesure de générer de la performance sur les différents canaux…

N’hésitez donc pas à lui demander s’il maîtrise les Social Ads (Facebook, Instagram, Linkedin…), les Youtube Ads, mais aussi les environnements Microsoft Advertising ou Amazon Advertising.

Ne pas tout maîtriser n’est pas rédhibitoire. Par contre, ne pas maîtriser les canaux les plus intéressants dans votre secteur en particulier devrait l’être…

 

8. Êtes-vous en mesure de m’apporter un regard extérieur sur mon environnement web ?

 

Élargir son approche Ads, c’est certes diversifier ses canaux de publicité, mais aussi optimiser la totalité de l’environnement web amené à recevoir et à traiter le trafic obtenu. Or, si un spécialiste adwords n’est pas tenu d’être omnipotent, il doit tout de même disposer d’une expérience suffisante pour vous apporter un regard extérieur avisé sur l'ensemble de votre webmarketing.

Idéalement, votre partenaire SEA devrait donc pouvoir vous conseiller sur l’amélioration du taux de conversion de vos landing pages, le paramétrage des connexions entre vos comptes Ads, votre site web et votre CRM, ou encore l’exploitation optimale de votre Customer Lifetime Value (CLV).

Si ces éléments ne relèvent pas de son expertise première, ils n’en demeurent pas moins essentiels à la mise en œuvre de cette expertise. Sans de bonnes landing pages, une bonne mesure de l’attribution et une bonne valorisation de la CLV, les campagnes Google Ads trouvent vite leurs limites, aussi bien gérées soient-elles !

 

[Bonus] Quand puis-je passer prendre un café ?

 

Vous avez trouvé le candidat idéal à qui sous-traiter vos campagnes, celui qui a su bien répondre aux huit premières questions ? Bravo, vous n’êtes plus très loin du Graal. Pour l’atteindre, il ne vous reste plus qu’à vous assurer que ce candidat saura vous donner envie de travailler avec lui pendant de nombreuses années…

Or, comment passer d’une collaboration performante à une collaboration qui vous galvanise au quotidien si ce n’est en y ajoutant quelques atomes crochus ?

 

 

Chez AdPremier, par exemple, on aime bien redoubler notre valeur ajoutée d’un peu de chaleur ajoutée. Dans le pire des cas, cela ne fait pas de mal, et, dans le meilleur des cas, cela peut transformer un simple partenaire d’affaires en un véritable allié pour partir à la conquête d’un marché.

Si vous voulez voir ce que cela peut donner, passez boire un café à l’agence… Vous y trouverez une équipe soudée et enthousiaste qui carbure au challenge !

 

 

 

 

 

 

 

 




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url