+33 (0)4 93 63 63 27

Accueil » Blog » « Google Page Experience » annoncé sur Desktop pour février 2022 : quel impact pour votre site ?

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

« Google Page Experience » annoncé sur Desktop pour février 2022 : quel impact pour votre site ?

5 Déc 2021

Implémentée sur l’environnement mobile à partir de juin 2021, la mise à jour « Google Page Experience » a nourri le débat durant une bonne partie de l’année dans le milieu du SEO. Et le fait qu’elle ait été retardée pour ne pas pénaliser les propriétaires de sites dans le contexte de la crise du Covid n’a pas aidé à rassurer les acteurs du business en ligne, dont beaucoup ne savaient pas à quoi s’attendre.

Véritable changement d’ère du référencement naturel à la sauce Google ou simple formalité à l’impact limité sur le classement d’une page dans la SERP ? La question n’a pas été tranchée avec certitude et le déploiement annoncé de cette mise à jour sur Desktop pour février 2022 suscite aujourd’hui de nouvelles interrogations.

Mais il suscite aussi un certain nombre de d’observations et de certitudes qui peuvent nous aider à mieux appréhender la direction « internaute » qu’est en train de prendre le SEO et les axes de développement privilégiés par Google.

Avec cet article, nous vous proposons donc un état des lieux de cette mise à jour et une présentation rapide de ses principaux enjeux à court terme pour le marketing de contenu.

Petit indice : les données de l’onglet dédié à l’expérience dans votre Search Console ne servent pas qu’à faire joli ! Vous pourriez même en faire des outils dans un avenir proche.

 

google page experience desktop février 2022

 

Rappel : c’est quoi « Google Page Experience » ?

 

Si vous suivez un peu l’actualité du marketing digital (ou, encore mieux, notre blog !), la mise à jour « Google Page Experience » ne doit pas vous être totalement étrangère. Mais si, souvenez-vous, on avait fait tout un article sur le sujet en avril dernier, un mois avant le déploiement de ladite mise à jour. Si les scores FID, LCP et CLS ne vous disent rien, ça vaut peut-être la peine d’aller jeter un coup d’œil rapide à cet article de blog. Il vous aidera à mieux comprendre le rapport dédié dans l’onglet Experience de votre Search Console.

En gros, Google Page Experience, c’est la consécration de l’expérience utilisateur, de l’ergonomie de la navigation au sens large, comme facteur central dans l’algorithme de Google. Et c’est en même temps la confirmation que les utilisateurs sont appelés à être l’horizon du SEO pour les années à venir.

L’idée du leader des moteurs de recherche ? Contre les tentatives d’optimisation artificielle des sites pour faire remonter leurs URL dans le classement des résultats naturels, il faut donner plus de poids à la qualité des sites pour les utilisateurs. Autrement dit, il faut lier fortement l’écosystème Search aux besoins des internautes qui y effectuent des recherches.

Pour ce faire, Google a officiellement intégré dans l’algorithme de son moteur de recherche ses critères traditionnels pour évaluer l’expérience utilisateur. Mais il a également ajouté un score basé sur trois nouveaux signaux : FID, LCP et CLS, les fameux éléments « Core Web Vitals ». Vous pouvez découvrir cela dans le détail en lisant notre premier article. D’ailleurs, n’hésitez pas à contacter nos experts pour discuter de votre propre situation à l’égard de cet update.

 

NOUS CONTACTER

 

En l’occurrence ce sont surtout les nouveaux critères qui faisaient débat, parce que beaucoup de sites n’étaient pas (et ne sont toujours pas) au niveau fixé par ces critères. Le déploiement de l’update sur l’environnement mobile de Google laissait donc craindre des pertes de places pour les sites concernés, même si l’on se doutait que les sanctions seraient dans un premier temps limitées…

 

Quel a été l’impact de la mise à jour sur Mobile ?

 

Il est difficile de mesurer cet impact avec précision. Au milieu de l’été, en plein déploiement de la mise à jour Google Page Experience, une étude de Sistrix réalisée sur 46 000 sites semblait conclure à un impact à peu près nul. Les sites mal optimisés sur les nouveaux critères Core Web Vitals n’avaient pas perdu de positions de manière systématique dans les résultats de recherches.

Mais qu’en est-il aujourd’hui, une fois la mise à jour entièrement déployée et intégrée aux rapports de la Search Console ?

Force est de reconnaître que la perspective de cette mise à jour aura en tout cas mobilisé beaucoup de propriétaires de sites, qui ont optimisé leur UX en conséquence. Forcément, quand Google annonce une évolution dans les signaux de classement de son algorithme, cela chamboule un peu les projets des équipes webmarketing !

C’était sûrement le but recherché par Google dans un premier temps : pousser les acteurs du web à passer à la vitesse supérieure en matière d’expérience utilisateur. Quant à l’impact réel en termes de performances du référencement naturel, on se doutait qu’il serait lissé sur le temps long, afin d’accompagner l’évolution concrète de la majorité des sites.

Cela dit, les choses seront peut-être différentes en ce qui concerne l’environnement Desktop…

 

La mise à jour sur Desktop aura-t-elle plus d’impact que sur Mobile ?

 

Étant donné que, depuis quelques années, Google insiste régulièrement sur la nécessité pour les entreprises d’optimiser leur site pour la navigation mobile (contenu, chargement, ergonomie…), les bons élèves étaient déjà positionnés dans les SERP mobiles. On peut donc émettre l’hypothèse que les sites qui attiraient du trafic naturel sur mobile avant la mise à jour de juin 2021 étaient ceux qui avaient mis en place un certain nombre d’optimisations de leur expérience utilisateur. De ce point de vue, il est logique que l’impact de Google Page Experience sur l’environnement mobile du Search ait été limité.

Or, il existe encore beaucoup de sites qui misent tout sur leur version Desktop et n’ont pas un design responsive. C’est pourtant le b.a.-ba de l’UX. En tout cas, c’est le b.a.-ba de l’UX selon Google sur les dernières années.

Pour ces sites, le déploiement de Google Page Experience sur Desktop pourrait s’avérer être problématique. Car, s’ils n’ont pas intégré la dimension « mobile first » à leur stratégie (par exemple avec le framework AMP), il est probable qu’ils y aient également peu intégré l’expérience utilisateur au sens large. Le passage aux Core Web Vitals pourrait donc impacter négativement le trafic organique de ces résistants du « desktop first ». Il pourrait en tout cas plus l’impacter que ce qu’il a impacté les sites qui accrochaient déjà des positions sur les SERP mobiles du fait de leurs efforts d’UX.

Et vous, savez-vous où vous en êtes sur la question ? Le framework AMP, ça vous parle par exemple ? Avez-vous effectué une mesure de la vitesse de chargement de vos pages, voire de votre score Core Web Vitals ?

 

CONTACTEZ-NOUS POUR UN AUDIT GRATUIT

 

Ce que Google ne dit pas : la transition vers la nouvelle ère du Search est maintenant consommée

 

D’après les données d’une étude Médiamétrie, en 2020, 2/3 du temps passé sur Internet en France l’était déjà sur mobile. 37,4 millions de Français accédaient alors au web chaque jour avec leur mobile, contre 22,6 millions avec un ordinateur. Or, la réalité est à peu près la même à l’échelle mondiale et, depuis 2020, la tendance mobile a même continué de progresser.

Pour Google, l’année 2021 aura finalement été l’année de la validation définitive de cette transition du Desktop vers le Mobile. Le passage à l’index « Mobile First » durant le premier trimestre était la première étape de cette validation : depuis, la version mobile est celle que l’algorithme de Google considère en priorité. Or, la manière dont a été déployée la mise à jour Google Page Experience à partir du mois de juin va encore plus loin dans cette démarche.

En donnant un an de plus aux sites positionnés sur l’environnement Desktop pour se mettre à niveau, Google a vraisemblablement voulu donner une dernière chance aux sites qui ne se positionnent que sur Desktop et sont donc à la traîne en matière d’expérience utilisateur. Autrement dit, Google a clairement décroché un wagon de retardataires auxquels il a concédé un dernier geste charitable.

Certes, dit comme cela, c’est peut-être un petit peu radical. Mais c’est bien l’idée… Depuis 2021, il y a les sites avec lesquels Google entend faire progresser son moteur de recherche et les sites qui sont restés bloqués dans le passé du Search. La nouvelle ère du Search est clairement tournée vers l’utilisateur mobile et la qualité de l’expérience de cet utilisateur.

Dont acte.

Prochaine étape : profiter des quelques semaines qu’il vous reste d’ici février 2022 pour faire les derniers ajustements sur votre UX et passer le cap de la mise à jour en toute sérénité. Si le délai imparti vous semble un peu court, l’agence SEO intégrée d’AdPremier peut vous aider à optimiser votre site pour les internautes. Parfois, il suffit de peu pour se mettre à niveau !

 

Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Aux dernières nouvelles, plus de 80% des Français utilisaient les réseaux sociaux. Cela représente près de 53 millions de personnes. Mais, pour les entreprises, cela représente surtout près de 53 millions de consommateurs dont l'attention ne demande qu'à être captée...

Bloquer l’indexation de votre site en construction

Bloquer l’indexation de votre site en construction

À la vitesse où évoluent les choses dans l'univers du marketing digital, les entreprises se voient contraintes de refaire leur site de plus en plus souvent. Ces sites demeurent encore aujourd'hui essentiels dans la plupart des stratégies digitales, mais quelques...

Retour sur les principales nouveautés TikTok de 2022

Retour sur les principales nouveautés TikTok de 2022

Lancée en 2016, l'application TikTok a connu une croissance fulgurante, jusqu'à atteindre 1 milliard d'utilisateurs actifs en 2022. Un chiffre qui a dépassé les 15 millions rien qu'en France. Alors autant dire que le réseau social dédié à la vidéo de courte durée...