+33 (0)4 93 63 63 27

Accueil » Nouveautés » Fréquence des posts Linkedin : combien de publications par semaine ?

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

Fréquence des posts Linkedin : combien de publications par semaine ?

22 Sep 2022

Jamais autant de professionnels ne se sont posé la question de la fréquence des posts Linkedin. Souvenez-vous, il y a encore quelques années de cela, la plateforme était réservée au recrutement dans l’esprit de 99% de ses membres. Aujourd’hui, des centaines de milliers d’utilisateurs y publient tous les mois des posts sur leur profil, parce qu’il est devenu indiscutable que communiquer sur Linkedin est un puissant levier de génération de leads pour les entreprises.

Or, entre un utilisateur qui publie 1 post tous les quinze jours et un utilisateur qui publie 5 posts par semaine, les performances obtenues sont sans commune mesure.

Sur Linkedin, une fréquence de publication élevée et régulière aboutit presque systématiquement à des résultats après quelques semaines d’efforts. Au pire, quelques mois…

Alors, pour vous motiver à vous lancer sur le réseau social numéro 1 des professionnels et à y demeurer constant, on s’est dit que cela vous servirait d’en savoir un peu plus sur les enjeux de cette question.

 

 

fréquences des posts linkedin

 

Pourquoi il est important de publier souvent sur Linkedin

 

Parce que c’est en publiant qu’on devient publieur

 

Vous connaissez l’histoire du forgeron qui apprend à forger en forgeant… Eh bien, c’est la même chose pour toutes les compétences qui s’apprennent sur le tas. Et communiquer efficacement sur les réseaux sociaux est assurément une compétence de ce genre.

Ceux qui ont décidé de publier régulièrement du contenu sur Linkedin et ont réussi à garder leur motivation intacte l’ont constaté : s’astreindre à une fréquence de publication élevée est le meilleur moyen de progresser rapidement et d’améliorer son impact auprès de ses abonnés.

D’ailleurs, comme toutes les plateformes, Linkedin a ses spécificités. Par conséquent, être un expert du personal branding sur Instagram, Facebook ou Twitter ne suffit pas à performer sur le réseau social des professionnels.

Par contre, en vous frottant régulièrement à votre audience, vous allez forcément améliorer à la fois la rédaction de vos posts et la connaissance que vous avez de cette audience. Et pour cause, en publiant et en analysant vos statistiques, vous obtiendrez des informations pertinentes pour optimiser votre stratégie marketing.

Vous apprendrez par exemple à détecter les meilleurs moments pour diffuser vos publications auprès des personnes qui vous suivent. Bien sûr les études comme celles que mène par exemple Hootsuite peuvent vous orienter vers ces meilleurs horaires, mais rien ne vaut vos propres observations.

 

Parce que l’algorithme de Linkedin aime ça

 

Il s’écrit beaucoup de choses sur l’algorithme de Linkedin et toutes ne sont pas avérées. Mais, un constat sur lequel la quasi-totalité des influenceurs Linkedin sont d’accord, c’est qu’une activité élevée sur la plateforme engendre une meilleure visibilité pour les contenus.

Moins d’1% des utilisateurs de Linkedin publient du contenu régulièrement. Alors, si vous vous mettez à publier plusieurs fois par semaine, vous accédez automatiquement à ce cercle restreint des utilisateurs les plus actifs, ceux que la plateforme met mécaniquement en avant pour se montrer sous un jour plus attractif.

 

Parce que cela améliore l’engagement et la fidélité de votre audience

 

Une audience, ça se construit patiemment, contenu après contenu. Et, plus vous proposerez d’interventions pertinentes à vos abonnés, plus fort sera le lien qu’ils entretiendront avec vous. Ils apprendront ainsi à vous connaître et à vous reconnaître dès les premières lignes de vos publications.

En créant des repères communs entre eux et vous, vous développerez peu à peu leur engagement et, bientôt, le temps entre deux de vos posts Linkedin leur paraîtra trop long. Vous aurez alors atteint votre objectif : créer un lien fort à la seule force des mots.

 

Parce que c’est un levier Inbound très performant

 

À terme, une stratégie de communication « Inbound » peut devenir extrêmement rentable. Le principe : produire du contenu pour une cible déterminée à l’avance, dans le but de d’attirer cette cible à soi et de la laisser engager elle-même la relation commerciale.

Or, en matière d’Inbound, force est de constater qu’une ligne éditoriale Linkedin bien conçue est un des leviers les plus performants. Là ou des articles de blog, par exemple, peuvent nécessiter plusieurs heures de production, des posts Linkedin prennent généralement beaucoup moins de temps et peuvent générer de la traction beaucoup plus rapidement, notamment pour une entreprise qui part de zéro.

Bien sûr, l’un n’exclut pas l’autre. Mais, si vous devez choisir un canal prioritaire, le Social Selling a beaucoup d’atouts à faire valoir.

 

Quelle fréquence de posts Linkedin viser ?

 

Vous êtes convaincu de l’intérêt de mettre en place votre stratégie de communication sur le réseau préféré des professionnels ? Nous voilà donc d’accord sur les bases. Mais quelle fréquence des posts Linkedin vous faudrait-il viser pour optimiser vos chances d’avoir rapidement des résultats ?

Voilà une question à laquelle il est impossible de donner une réponse universelle. Parce que cette réponse dépend de :

  1. La concurrence sur Linkedin dans votre secteur
  2. Vos objectifs business
  3. Votre temps disponible pour poster du contenu et répondre aux messages

 

Selon la concurrence dans votre secteur

 

Si vous êtes Ghostwriter Linkedin ou si vous êtes psychologue du travail, le nombre de publications que vous devrez diffuser chaque semaine pour devenir un des acteurs les plus visibles de votre secteur ne sera pas le même. En tant que lecteur, votre feed Linkedin regorge sûrement de posts de Ghostwriters. Ils sont partout ! En revanche, il est très probable qu’il affiche moins de posts de psychologues du travail.

Pour les premiers, il faut publier une fois par jour, si ce n’est plus, pour atteindre la visibilité des meilleurs. Pour les seconds, un post par semaine peut suffire… D’ailleurs, sur Linkedin, la durée de vie d’une publication est relativement longue : 2 à 3 semaines de diffusion pour certaines.

À vous devoir où vous devez placer le curseur par rapport à vos concurrents qui créent du contenu sur la plateforme.

 

Selon vos objectifs

 

Si vous vous lancez sur Linkedin pour y glaner un peu de notoriété et asseoir votre expertise, un post par semaine peut suffire. En revanche, si votre objectif est de transformer votre profil en machine à générer régulièrement des leads, il se peut que ce soit un rythme trop faible.

Et c’est naturel : votre investissement doit être proportionné aux performances que vous visez.

 

Selon le temps que vous voulez y allouer

 

Être ambitieux est une bonne chose, mais encore faut-il pouvoir se donner les moyens de ses ambitions et pouvoir maintenir sa motivation à long terme. Sur Linkedin, c’est peut-être le principal critère de réussite, car la grande majorité des créateurs de contenus connaissent une baisse de régime après quelques semaines, voire arrêtent tout simplement de publier.

Notre conseil, c’est donc de ne pas fixer la barre trop haut au départ. Vous voulez faire un post par jour ? Commencez par en faire 3 par semaine. Ainsi, vous augmenterez vos chances de tenir la distance et vous serez toujours à temps de réhausser la fréquence quand vous serez rompu à l’exercice.

 

Comment trouver l’inspiration pour publier plus souvent ?

 

C’est bon, l’objectif de fréquence des posts Linkedin est fixé pour votre stratégie de conquête de la plateforme ? On ne voudrait pas casser l’ambiance, mais il y a peut-être 90% de chances pour que vous ayez fixé un objectif trop élevé…

Si c’est le cas, d’ici quelques semaines, vous allez commencer à éprouver une forme de lassitude à l’idée de maintenir le rythme. C’est normal, tous les créateurs de contenus un minimum assidus passent par cette étape.

Alors, pour vous aider à maintenir la flamme intacte, on vous propose nos 3 meilleures techniques pour avoir du contenu à publier plus souvent et plus longtemps.

 

Consommer plus de contenus

 

La création de contenu se nourrit en permanence de la consommation de contenu. C’est un cercle vertueux qui permet de maintenir l’inspiration et la qualité au quotidien. L’idéal serait donc que vous parveniez à vous dégager des créneaux pour effectuer votre travail de veille. Essayez par exemple de vous réserver une demi-heure le matin. Peu importe le média (blog, vidéo, podcast, livre, conférence accessible en replay au grand public…), l’essentiel est de vous constituer un panel de sources pertinentes.

Si vous aimez ce que vous faites, cela ne devrait même pas ressembler à un travail. Le plaisir d’apprendre en vue de transmettre est le meilleur carburant de la création de contenu.

 

Adopter une approche TOFU-MOFU-BOFU

 

Un autre moyen de maintenir l’intérêt de la tâche est d’élargir votre spectre en rédigeant des publications pour les différents niveaux de qualification des prospects de votre entonnoir commercial. Pour cela, publiez :

  • Des posts « Top Of The Funnel » sur des sujets universels
  • Des posts « Middle Of The Funnel » sur des sujets propres à votre secteur
  • Des posts « Bottom Of The Funnel » sur des sujets propres à votre spécialité dans ce secteur.

Si cette stratégie vous intéresse, on l’a abordé plus en détail dans notre article dédié au personal branding. En plus de vous aider à remettre en permanence de la diversité dans votre ligne éditoriale, elle vous permettra d’élargir votre cible et de convertir plus de clients.

 

Processer sa rédaction de posts Linkedin

 

Enfin, une fois que vous aurez acquis un peu d’expérience dans les contenus Linkedin, l’étape suivante pour gagner en efficacité est de mettre en place des process. L’idée est de développer votre propre outil professionnel pour reproduire ce qui fonctionne en fournissant de moins en moins d’efforts.

Cela peut par exemple consister à :

  • Créer vos propres templates de posts pour adapter des structures de publications performantes à différentes thématiques
  • Concevoir un système de recyclage de vos meilleurs posts d’un mois sur l’autre
  • Automatiser ce qui peut l’être

 

Et si vous voulez qu’on vous aide à accélérer vos résultats, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Vous ne le savez peut-être pas, mais, en 2019, AdPremier a lancé une filiale entièrement dédiée au marketing B2B sur Linkedin.

 

Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

Discovery Ads : pourquoi les intégrer dans votre stratégie digitale

Discovery Ads : pourquoi les intégrer dans votre stratégie digitale

Si l’acquisition de trafic payant fait partie de votre stratégie marketing, vous n’êtes sans doute pas passé à côté des Discovery Ads. Ce format publicitaire introduit progressivement par Google a officiellement été lancé en avril 2020. Ce nouveau type d’annonces...

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Aux dernières nouvelles, plus de 80% des Français utilisaient les réseaux sociaux. Cela représente près de 53 millions de personnes. Mais, pour les entreprises, cela représente surtout près de 53 millions de consommateurs dont l'attention ne demande qu'à être captée...

Bloquer l’indexation de votre site en construction

Bloquer l’indexation de votre site en construction

À la vitesse où évoluent les choses dans l'univers du marketing digital, les entreprises se voient contraintes de refaire leur site de plus en plus souvent. Ces sites demeurent encore aujourd'hui essentiels dans la plupart des stratégies digitales, mais quelques...