+33 (0)4 93 63 63 27

Accueil » Blog » Comment rédiger un article optimisé pour le SEO : 4 étapes à valider

RGPD :

Commentaires – 

0

Commentaires – 

0

Comment rédiger un article optimisé pour le SEO : 4 étapes à valider

3 Août 2022

Un ami qui vous veut du bien vous a dit que publier des articles sur votre blog pouvait vous permettre d’attirer des prospects qualifiés. Cet ami est fiable, gardez-le. Le problème, c’est qu’il ne vous a pas forcément transmis les principes clés du SEO, dont vous avez pourtant besoin pour être visible sur Google.

Alors, un article de blog SEO, c’est quoi ?

C’est tout simplement un article travaillé pour s’afficher le plus haut possible dans les résultats des moteurs de recherche. On parle ainsi de « Search Engine Optimization » pour désigner cette expertise du référencement naturel.

Concrètement, un texte à visée SEO, c’est un texte qui a été pensé, structuré et rédigé pour répondre à un besoin exprimé par une ou plusieurs requêtes saisie(s) sur un moteur de recherche par des internautes.

Mais cela ne vous aide pas tellement pour répondre à la question posée par le titre de cet article : comment rédiger un article optimisé pour le SEO ?

Si vous vous intéressez à cette question c’est probablement que vous avez déjà essayé de rédiger des articles mais que les résultats ne sont pas au rendez-vous en termes de trafic organique. Les textes de votre blog sont de bonne facture, ils délivrent des informations pertinentes, peut-être plus que les textes mis en avant par Google, mais vous demeurez malgré tout assez loin de la première page des résultats de recherche ?

Pas de panique, vous avez déjà fait l’essentiel du travail en publiant des contenus de qualité. Pour leur trouver des lecteurs, il vous reste maintenant à faire en sorte de pouvoir répondre positivement aux 4 questions qui suivent…

 

 

comment rédiger un article optimisé pour le seo

 

Votre contenu est-il indexé sur Google ?

 

Publier des contenus sur votre site ne suffit pas à les référencer sur Google. Certes, les Googlebots sont extrêmement efficaces pour ajouter à l’index du leader des moteurs de recherche les nouvelles pages publiées chaque minute dans le monde entier, mais leur indexation n’est pas un effet immédiat de leur publication. Parfois, elle n’est même pas un effet du tout, puisque de nombreuses URL restent non indexées sur Google.

Alors, avant de vous demander comment rédiger un article de blog optimisé pour le SEO, assurez-vous que vos articles soient correctement indexés et, si possible, dans un délai raisonnable.

Plusieurs causes peuvent expliquer qu’un nouvel article s’indexe mal :

  • Votre article est une page orpheline ou très profonde dans l’architecture de votre site
  • Vous avez introduit une erreur dans le contenu de votre fichier robots.txt
  • Vous avez mal conçu votre fichier htaccess
  • Votre nom de domaine est tout neuf
  • Vous avez inséré une balise méta Noindex sur votre page
  • Vous utilisez sur Javascript que Google gère mal
  • Le firewall de votre hébergeur fait obstacle aux googlebots

En fait, la liste est assez longue et certaines de ces causes sont un peu pointues pour la plupart des propriétaires de sites internet ou des professionnels de la rédaction. Aussi, chez AdPremier, on vous recommande de commencer par mettre toutes les chances de votre côté. Et, pour cela, rien de mieux que d’aller lire notre article sur les bonnes pratiques pour accélérer l’indexation de vos pages web sur Google. Vous y découvrirez peut-être des outils utiles que vous n’utilisiez pas jusqu’à présent.

Si, même en ayant respecté nos recommandations, vos nouveaux articles ne rejoignent pas les résultats de recherche, considérez donc que votre référencement naturel est au point mort. Avant de pousser plus loin vos actions, il vous faut vous rapprocher d’une agence de référencement SEO (nous, par exemple) pour trouver une solution à ce problème.

Une fois vos pages régulièrement et rapidement indexées sur Google, vous pourrez vous pencher réellement sur la question de leur optimisation.

 

Votre contenu a-t-il été optimisé techniquement pour le SEO ?

 

La rédaction d’articles web pertinents et leur optimisation en vue de leur positionnement sur les moteurs de recherches sont deux compétences totalement différentes. La bonne nouvelle, c’est que les orientations données ces dernières années à l’algorithme de Google valorisent de plus en plus les contenus de qualité dans le classement des sites. La mauvaise, c’est que la qualité est encore loin d’être suffisante pour accéder aux premières positions.

Pour y parvenir, vous devez en effet apprendre à optimiser une page pour qu’elle « plaise » à Google. Et cela s’apprend sans problème, mais pas en l’espace d’un article de blog… Parce que, non, il ne suffit pas de renseigner un bon titre principal, de glisser quelques images récupérées dans des banques d’images libres de droit et d’acheter un lien sur un groupe Facebook pour que cela fonctionne.

D’ailleurs, savez-vous que nous proposons des formations SEO sur-mesure (pas uniquement en rédaction), qui, pour 90% de nos élèves, sont entièrement financées par leur OPCO ?

 

DÉCOUVRIR NOS FORMATIONS SEO

 

Des balises Title placées sur de mauvais éléments de contenu, une URL inappropriée, une balise Image mal remplie, une description négligée dans les métadonnées, des liens sortants mal utilisés : voilà autant de faux pas qui peuvent émettre de mauvais signaux pour les spiders de Google et pénaliser le référencement d’un article. Pour les éviter, le plus simple est de se former auprès de professionnels expérimentés.

En ce moment, l’un des axes sur lesquels on insiste dans nos formations est l’introduction de l’UX dans le SEO. Les deux associés donnent le SXO, une approche dont on vous a déjà parlé.

On peut dire sans trop se mouiller que cette approche est en train de devenir incontournable par rapport aux choix récents de Google, qui accorde de plus en plus de place à l’expérience de ses utilisateurs sur les sites vers lesquels il les redirige. Cela vaut pour la conception technique d’un site au sens large, mais, de plus en plus, pour la conception des articles eux-mêmes.

 

Votre contenu a-t-il été optimisé sémantiquement pour le référencement naturel ?

 

L’étape précédente vous a normalement servi à vérifier que la conception technique de votre site web et de vos pages était optimale du point de vue des robots de référencement. Reste maintenant à vous pencher sur l’optimisation sémantique du contenu de ces pages.

Quand on optimise un article pour le SEO, la phase la plus importante est sûrement celle de la recherche de mots clés. Le mot clé, c’est le centre névralgique de toute stratégie de référencement naturel et il existe de nombreuses méthodes pour travailler cet aspect sémantique. Récemment, on a d’ailleurs abordé sur ce blog le sujet des outils pour trouver des mots clés. Votre connaissance de l’environnement business dans lequel vous évoluez ainsi que de votre cible est votre premier générateur de mots clés. Mais, pour aller plus loin, il est utile d’apprendre à en maîtriser d’autres, notamment ceux qui s’appuient sur des données objectives.

Cela dit, il ne suffit pas d’écrire un texte qui contient les bonnes expressions pour bien se positionner. Encore faut-il placer les mots clés à des endroits stratégiques, c’est-à-dire là où Googlebot les considérera comme important dans votre article. Parmi ces endroits stratégiques pour des mots clés, on peut par exemple citer :

  • Le titre principal de votre page (h1)
  • Les titres de second niveau (h2) et les titres de troisième niveau (h3)
  • L’introduction de votre texte
  • Les mots mis en avant grâce à la balise Strong
  • L’attribut Alt des balises Image
  • Les ancres de vos liens
  • Le Title des métadonnées

L’idée, pour un rédacteur qui veut optimiser un texte aux yeux de Google, c’est d’écrire de manière naturelle, tout en structurant son propos dans le but de faire comprendre aux robots d’indexation quels sont les éléments clés du texte. Vous l’aurez donc compris, le rédacteur est celui qui doit faire le lien entre les internautes et les robots de référencement, celui qui doit savoir écrire un contenu pour les deux à la fois.

 

Votre contenu a-t-il été partagé sur vos réseaux sociaux ?

 

Attention, sujet sensible… L’influence des réseaux sociaux sur le référencement organique d’un site fait débat depuis des années dans le milieu du SEO. Officiellement, Google déclare que le nombre de partages sur des plateformes sociales n’est pas pris en compte par son algorithme au moment de classer un contenu web dans les résultats de recherche. Un certain nombre d’experts s’accordent donc à dire que c’est un aspect négligeable dans une stratégie SEO. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a effectivement pas d’influence directe.

Mais la question clé, qui est plus complexe, est de savoir si les liens vers l’URL d’un article diffusés par les internautes sur les réseaux sociaux ont une influence indirecte sur le référencement de cet article. Chez AdPremier, on a tendance à considérer que c’est le cas. Parce qu’on intègre dans notre réflexion les faits suivants :

  1. Avoir beaucoup de lecteurs sur les réseaux sociaux permet d’augmenter la notoriété de votre marque ou de votre entreprise. Or, un lecteur qui vous connaît, c’est un lecteur qui recherchera plus souvent votre marque sur Google et augmentera donc votre présence dans les recherches.
  2. Un internaute qui vous connaît, c’est aussi un internaute qui cliquera plus souvent sur votre site quand il apparaîtra dans les résultats de ses recherches. Cela aura donc un effet positif sur votre CTR et incitera l’algorithme de Google à vous considérer comme un acteur de référence dans votre domaine.
  3. Si votre approche marketing des canaux Social Media est pertinente, il est probable qu’elle génère du trafic vers votre site. Et, si la notoriété sur les réseaux n’est effectivement pas un signal pris en compte par l’algorithme, le trafic web, lui, en est un.
  4. En interagissant avec votre cible marketing sur Facebook ou ailleurs, vous affinerez votre connaissance de ses pratiques, de ses besoins et de sa manière de s’exprimer. Autant d’éléments qui vous aideront à lui proposer des contenus de meilleure qualité, donc à optimiser votre UX, donc à améliorer votre SEO.

 

Vous voyez, on vous avait dit que c’était plus complexe que cela en avait l’air… Mais savoir comment rédiger un article optimisé pour le SEO peut vous apporter beaucoup dans votre stratégie de marketing digital.

 

 

Vous souhaitez en savoir + ?

Vous aimerez aussi :

Discovery Ads : pourquoi les intégrer dans votre stratégie digitale

Discovery Ads : pourquoi les intégrer dans votre stratégie digitale

Si l’acquisition de trafic payant fait partie de votre stratégie marketing, vous n’êtes sans doute pas passé à côté des Discovery Ads. Ce format publicitaire introduit progressivement par Google a officiellement été lancé en avril 2020. Ce nouveau type d’annonces...

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Qu’est-ce que le Social Selling ?

Aux dernières nouvelles, plus de 80% des Français utilisaient les réseaux sociaux. Cela représente près de 53 millions de personnes. Mais, pour les entreprises, cela représente surtout près de 53 millions de consommateurs dont l'attention ne demande qu'à être captée...

Bloquer l’indexation de votre site en construction

Bloquer l’indexation de votre site en construction

À la vitesse où évoluent les choses dans l'univers du marketing digital, les entreprises se voient contraintes de refaire leur site de plus en plus souvent. Ces sites demeurent encore aujourd'hui essentiels dans la plupart des stratégies digitales, mais quelques...