Les 10 meilleures innovations de Google Ads en 2018

{« main-title »:{« component »: »hc_title », »id »: »main-title », »subtitle »: » », »title_content »:{« component »: »hc_title_image », »id »: »title-image », »image »: » », »full_screen »:false, »full_screen_height »: » », »parallax »:false, »bleed »: » », »ken_burn »: » », »overlay »: » », »breadcrumbs »:false, »white »:true}, »title »: »Les 10 meilleures innovations de Google Ads en 2018″}, »section_5ZtkF »:{« component »: »hc_section », »id »: »section_5ZtkF », »section_width »: » », »animation »: » », »animation_time »: » », »timeline_animation »: » », »timeline_delay »: » », »timeline_order »: » », »vertical_row »: » », »box_middle »: » », »css_classes »: » », »custom_css_classes »: » », »custom_css_styles »: » », »section_content »:[{« component »: »hc_column », »id »: »column_vtfQF », »column_width »: »col-md-12″, »animation »: » », »animation_time »: » », »timeline_animation »: » », »timeline_delay »: » », »timeline_order »: » », »css_classes »: » », »custom_css_classes »: » », »custom_css_styles »: » », »main_content »:[{« component »: »hc_wp_editor », »id »: »Xhugf », »css_classes »: » », »custom_css_classes »: » », »custom_css_styles »: » », »editor_content »: »Chez Google, chaque ann\u00e9e apporte son lot d\u2019innovations et la plateforme destin\u00e9e aux annonceurs n\u2019a g\u00e9n\u00e9ralement pas de quoi rougir face au sort r\u00e9serv\u00e9 aux autres outils de la firme Alphabet. Or, force est de constater que 2018 est un grand cru<\/strong> en la mati\u00e8re. Machine learning, automatisation, pr\u00e9cision des metrics<\/em>, exp\u00e9rience-utilisateur, vid\u00e9o, extensions d\u2019annonces, pertinence s\u00e9mantique : en 2018, Google Ads n\u2019a pas ch\u00f4m\u00e9 et n\u2019a rien laiss\u00e9 au hasard<\/strong>. Maintenant que l\u2019ann\u00e9e est termin\u00e9e, voici un tour d\u2019horizon des nouveaut\u00e9s qui ont eu le meilleur impact sur la performance des annonces de nos clients.\n\n\"google\n

1. La nouvelle interface Google Ads<\/h2>\n \n\nCette ann\u00e9e, la firme Alphabet a soign\u00e9 son branding : Google Adwords est devenu Google Ads<\/strong>. Et le tableau de bord de gestion des annonces a lui aussi eu droit \u00e0 sa mise \u00e0 jour, avec l\u2019arriv\u00e9e de nouvelles options pour les rapports ou les extensions additionnelles, d\u2019un outil d\u2019A\/B testing automatis\u00e9, et surtout de la plateforme flambant neuve de gestion des audiences<\/strong>. De ce point de vue, la nouvelle interface est r\u00e9solument orient\u00e9e vers plus d’intuitivit\u00e9 et d\u2019automatisation.\n\n \n

2. Le machine learning<\/em> appliqu\u00e9 aux objectifs des campagnes<\/h2>\n \n\nOn le sait, l\u2019une des priorit\u00e9s de Google Ads est de d\u00e9velopper pour ses clients des outils de machine learning<\/em> et d\u2019automatisation<\/strong> visant \u00e0 am\u00e9liorer l\u2019efficacit\u00e9 des campagnes. Durant l\u2019\u00e9t\u00e9, le g\u00e9ant de Moutain View a introduit sur sa plateforme Ads une nouvelle mani\u00e8re d\u2019identifier facilement le type de visites qui convertit le mieux. Cette nouvelle fonctionnalit\u00e9 prend notamment en compte la localisation, la dur\u00e9e des sessions, le nombre de pages vues ou encore le navigateur et le p\u00e9riph\u00e9rique utilis\u00e9s. Elle optimise ensuite automatiquement les campagnes en fonction de ces crit\u00e8res. Si ce nouvel outil est d\u2019une grande aide pour les annonceurs qui n\u2019ont pas mis en place leurs propres indicateurs de tracking<\/strong>, il ne remplacera jamais un traitement personnalis\u00e9 des donn\u00e9es de chaque annonceur, par une agence sp\u00e9cialis\u00e9e.\n\n \n

3. La vraie position des annonces dans les r\u00e9sultats de recherche<\/h2>\n \n\nAvant septembre 2018, les annonceurs disposaient uniquement d\u2019un indicateur de position moyenne pour \u00e9valuer la position de leurs annonces dans le cadre de l\u2019ench\u00e8re regroupant tous les annonceurs. En plus de n\u2019\u00eatre qu\u2019une moyenne, cet indicateur ne proposait par ailleurs qu\u2019une mesure relative. Avoir le r\u00e9sultat \u00ab 1 \u00bb signifiait simplement que l\u2019annonce concern\u00e9e remportait g\u00e9n\u00e9ralement l\u2019ench\u00e8re. Beaucoup d\u2019annonceurs pensaient donc que leur publicit\u00e9 s\u2019affichait n\u00e9cessairement en t\u00eate des r\u00e9sultats de recherche. Erreur : elle pouvait tout aussi bien passer apr\u00e8s les r\u00e9sultats organiques et s\u2019afficher en bas de page. Dor\u00e9navant, Google a mis en place deux indicateurs de position r\u00e9elle : \u00ab Impressions (Absolute Top%) \u00bb<\/strong> et \u00ab Impressions (Top%) \u00bb<\/strong>. Il n\u2019est donc plus question d\u2019une indication moyenne et relative, mais d\u2019une information r\u00e9elle<\/strong> !\n\n \n\n\"position\n

<\/h2>\n \n

4. Du nouveau sur l\u2019exact match<\/em><\/h2>\n \n\nEn septembre 2018, Google Ads a affin\u00e9 sa gestion des \u00ab variantes proches \u00bb<\/strong> en mati\u00e8re d\u2019exact match<\/em>. Avant ce changement, la plateforme prenait d\u00e9j\u00e0 en compte les fautes d\u2019orthographe ou les interversions de mots au sein de l\u2019expression cibl\u00e9e, mais seuls les termes exacts du mot cl\u00e9 pouvaient d\u00e9clencher l\u2019annonce. Dor\u00e9navant, le moteur de recherche permet aux annonceurs de b\u00e9n\u00e9ficier de ses avanc\u00e9es en mati\u00e8re de s\u00e9mantique des recherches organiques<\/strong> pour toucher les internautes concern\u00e9s par des variantes proches du mot cl\u00e9 cibl\u00e9. Concr\u00e8tement, Google Ads prend maintenant en compte les termes implicites, les synonymes, la paraphrase, bref, tout ce qui peut rapprocher deux requ\u00eates ayant la m\u00eame intention.\n\n \n

5. Le Parallel Tracking<\/em> pour acc\u00e9l\u00e9rer le chargement des landing pages<\/em><\/h2>\n \n\nLa nouvelle fonctionnalit\u00e9 permettant aux annonceurs de v\u00e9rifier les clics en provenance de publicit\u00e9s payantes se nomme \u00ab Parallel Tracking<\/em> \u00bb. Avant son introduction, une phase interm\u00e9diaire affichant \u00e0 l\u2019\u00e9cran une URL trac\u00e9e s\u2019ins\u00e9rait entre la publicit\u00e9 cliqu\u00e9e et la landing page<\/em> de l\u2019annonceur. Dor\u00e9navant, le clic aboutit directement \u00e0 la landing page<\/em>. En r\u00e9duisant ainsi le temps de chargement<\/strong> et en am\u00e9liorant l\u2019exp\u00e9rience-utilisateur, Google vise une meilleure performance des annonces<\/strong>.\n\n \n

6. Les extensions de promotion<\/h2>\n \n\nVoil\u00e0 une innovation mise en place au d\u00e9but de l\u2019ann\u00e9e derni\u00e8re qui a \u00e9t\u00e9 particuli\u00e8rement bien accueillie par les e-commer\u00e7ants. Cette extension additionnelle<\/a> permet d\u2019afficher, en dessous de l\u2019annonce textuelle, une offre sp\u00e9ciale li\u00e9e ou non \u00e0 un \u00e9v\u00e9nement particulier<\/strong> (Black Friday, No\u00ebl, F\u00eate des m\u00e8res, etc.).\n\n \n\n\"extension\n\n \n\nLes annonceurs peuvent ainsi afficher une remise ou un coupon de r\u00e9duction directement dans les r\u00e9sultats du Search et initier le processus d\u2019achat avant m\u00eame que l\u2019internaute ait cliqu\u00e9 sur l\u2019annonce.\n\n \n

7. Le nouveau format d\u2019annonces XXL<\/h2>\n \n\nEn 2016, Google avait d\u00e9j\u00e0 augment\u00e9 de 50 % la taille des annonces, faisant ainsi le bonheur des annonceurs, pour qui s\u2019ouvraient des perspectives presque infinies de d\u00e9marcation \u00e0 l\u2019\u00e9gard de leurs concurrents. Rebelotte en 2018, avec l\u2019ajout d\u2019une headline<\/em>, ainsi que d\u2019une ligne et de 10 caract\u00e8res suppl\u00e9mentaires pour les descriptions<\/strong>. Ce nouveau changement dans le format des annonces<\/a> n\u2019entrainera peut-\u00eatre pas la hausse de 20 % du CTR qui avait fait suite au changement de 2016, mais elle aura forc\u00e9ment un nouvel effet positif sur le statut des r\u00e9sultats payants par rapport aux r\u00e9sultats organiques.\n\n \n

8. L’nt\u00e9gration des annonces vid\u00e9o dans le Shopping<\/h2>\n \n\nEn 2017, Google avait lanc\u00e9 le format showcase<\/em><\/a>, permettant aux annonceurs d\u2019afficher dans le Shopping un regroupement de plusieurs produits, par exemple d\u2019une m\u00eame marque ou d\u2019une m\u00eame cat\u00e9gorie. En cliquant sur l\u2019annonce, l\u2019internaute acc\u00e8de par ce biais \u00e0 une page de pr\u00e9sentation des produits directement li\u00e9e au flux du site de l\u2019annonceur. Beaucoup de retailers<\/em> ont su mettre \u00e0 profit cette nouvelle fonctionnalit\u00e9 pour se d\u00e9marquer de la concurrence.\n\n \n\n\"annonces\n\n \n\nNouveaut\u00e9 2018 : juste avant la p\u00e9riode des f\u00eates, Google a introduit la possibilit\u00e9 d\u2019inclure des vid\u00e9os dans les annonces showcase<\/strong> du Shopping. Or, l\u2019impact de la vid\u00e9o dans le processus d\u2019achat en ligne a \u00e9t\u00e9 maintes fois d\u00e9montr\u00e9. Une \u00e9tude r\u00e9cente de Forrester Research<\/a> a par exemple constat\u00e9 une hausse de 20 % du taux de conversion et une hausse de 74 % de la compr\u00e9hension du produit apr\u00e8s le visionnage d\u2019une vid\u00e9o. Les marketeurs peuvent donc s\u2019en donner maintenant \u00e0 c\u0153ur joie avec les annonces vid\u00e9os de Google Shopping.\n\n \n

9. Des annonces TrueView<\/em> tourn\u00e9es vers l\u2019image de marque<\/h2>\n \n\nLes annonces TrueView InStream<\/em> sont ces publicit\u00e9s qui s\u2019affichent sur les vid\u00e9os Youtube ou sur d\u2019autres supports du r\u00e9seau display et que l\u2019utilisateur peut \u00ab ignorer \u00bb apr\u00e8s 5 secondes de visionnage. Jusqu\u2019\u00e0 pr\u00e9sent, la facturation pour les annonceurs se faisait au CPV (co\u00fbt par vue), lorsque l\u2019internaute interagissait avec l\u2019annonce ou la visionnait pendant au moins 30 secondes (d\u2019o\u00f9 la notion de \u00ab TrueView<\/em> \u00bb). Depuis 2018, les annonceurs disposent de la possibilit\u00e9 de payer selon la m\u00e9thode du CPM<\/strong> (co\u00fbt par mille vues). Cette innovation int\u00e9ressera en particulier les marketeurs dont l\u2019objectif est plus de d\u00e9velopper une image de marque<\/strong> que de cr\u00e9er de l\u2019engagement.\n\n \n

10. Les tests A\/B automatis\u00e9s<\/h2>\n \n\nIl s\u2019agit s\u00fbrement de l\u2019une des innovations de 2018 les plus importantes : les Responsive Search Ads<\/strong><\/em>, encore en version b\u00eata. Fini les combinaisons de titres et de descriptions \u00e0 saisir une par une pour d\u00e9terminer celle qui est la plus efficace aupr\u00e8s des internautes. Avec cette nouvelle fonctionnalit\u00e9, les annonceurs peuvent saisir jusqu\u2019\u00e0 15 titres et 4 descriptions<\/strong>, puis laisser le machine learning<\/em> de Google tester toutes les combinaisons possibles et donner la priorit\u00e9 aux plus performantes.\n\n \n

Quoi de neuf pour 2019 ?<\/h2>\n \n\nEn 2019, le rythme des innovations devrait se maintenir. Entre autres choses, on attend notamment le lancement fran\u00e7ais des shopping actions<\/strong>, dont les r\u00e9sultats am\u00e9ricains sont encourageants, et la recherche vocale en pleine croissance<\/strong> donnera lieu \u00e0 des reconfigurations des strat\u00e9gies SEA… Nous restons attentifs ! »}]}], »section_settings »: » »}, »scripts »:[], »css »:[], »css_page »: » », »template_setting »:{« settings »:{« id »: »settings »}}, »template_setting_top »:[], »page_setting »:{« settings »:[« lock-mode-off »]}, »post_type_setting »:{« settings »:{« image »: »https:\/\/www.adpremier.fr\/wp-content\/uploads\/2018\/08\/Blog_Changement-google-ads.png|428|760|100000975″, »excerpt »: » », »extra_1″: » », »extra_2″: » », »icon »:{« icon »: » », »icon_style »: » », »icon_image »: » »}}}}